Présidentielle 2017 : le 23 Avril je vais voter.

Lelection-presidentielle-francaise-23-avril-7-2017_0_729_492

A quelques jours du 1er tour de l’élection présidentielle 2017, nous sommes tous conviés à voter pour le candidat de notre choix. Cette étape marquera le début de la fin d’une campagne présidentielle riche en situations inattendues.

Etes-vous prêts à voter ? Je ne sais pas pour vous, mais moi j’ai bien envie de  me refaire les promesses de campagne électorale, question de me rafraichir un peu la mémoire et d’être prête pour le vote du dimanche 23 avril prochain. Alors je me suis construite une fiche de lecture pour jeune entrepreneure. Une, bien axée sur l’économie, l’emploi, les charges salariales, etc.

Quelles sont les propositions des candidats : Benoît Hamon, Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon, François Fillon et Emmanuel Macron, sur le thème du marché du travail ?

fillon François Fillon

Le candidat des Républicains consacre un chapitre de sa campagne à encourager l’entreprenariat, il déclare vouloir : « Alléger le poids des normes et des contraintes pesant sur les PME. Créer un pacte de confiance entre l’Etat et les PME pour réduire les incertitudes qui pèsent sur les entrepreneurs.»

Autrement dit,  son programme de campagne sur le thème de l’économie et l’emploi promet de :

  • Transformer le CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) en baisses de cotisations patronales pour un montant équivalent, durable et lisible.
  • Baisser les cotisations sociales salariales et mettre en place un abattement forfaitaire généralisé qui permettra une augmentation immédiate des salaires nets à 350€ par an par salarié.
  • Mettre en place un taux unique d’imposition des revenus du patrimoine à 30%.
  • Inciter fiscalement les entrepreneurs français de l’étranger à développer leur activité en France, en ouvrant plus largement les conditions d’exercice de la profession de représentant fiscal quel que soit l’Etat de résidence.

Pour en savoir plus sur le programme du candidat Fillon : https://www.fillon2017.fr/

 

COMBO-FRANCE-VOTE-PRIMARIES-LEFT Benoît Hamon

Pour le candidat socialiste, le volet sur l’économie est assez fourni dans son programme. Le 16 mars dernier il déclarait « Je favoriserai l’établissement de contreparties réelles et négociées, en termes d’emploi, de recherche, d’innovation, ou de réduction du temps de travail, au crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) dans les entreprises de plus de 50 salariés. »

Pour le candidat socialiste il est plus qu’important de :

  • Moduler l’impôt sur les sociétés et introduire une dégressivité en fonction du taux de réinvestissement de leurs bénéfices.
  • Renforcer les aides au développement des TPE-PME-PMI sous la responsabilité de la Banque Publique d’Investissement, bien sûr mais sous conditions. L’objectif étant d’élargir la capacité de BPIfrance, à financer seule une opération de financement d’une entreprise. Et ainsi limiter les segments de co-financement délaissés par les banques.
  • Obliger les entreprises qui délocalisent à rembourser les aides publiques reçues.
  • Développer des maisons des entrepreneurs notamment dans les territoires ruraux et périphériques pour encourager et faciliter l’entreprenariat.

Le projet complet de Benoît Hamon sur https://www.benoithamon2017.fr/

 

lepen Marine Le Pen

Dans son programme de 144 engagements, la candidate du Front National consacre une place considérable aux questions de l’économie et de l’emploi. Son objectif de campagne notamment en ce qui concerne les cotisations sociales, la candidate promet : « Le Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) sera transformé en allègement de charges. Diriger une part de l’assurance-vie (2 %) vers le capital-risque et les startups.»

Sa promesse de campagne à ce sujet se traduit par :

  • Un abaissement des charges sociales des TPE-PME de façon lisible et significative en fusionnant l’ensemble des dispositifs d’allègement des charges sociales de manière dégressive.
  • Libérer l’accès au crédit pour les TPE-PME grâce à des taux préférentiels sous la supervision de la Banque de France afin de remettre la finance au service de l’économie réelle
  • Alléger la complexité administrative et fiscale pesant sur les TPE par un nouveau dispositif reposant sur une évaluation personnalisée.
  • Recentrer le Crédit Impôt Recherche vers les PME et les startups pour faire de la France une terre d’innovation.

Découvrez le programme de Marine Le Pen sur  https://www.marine2017.fr/

 

macron Emmanuel Macron

Fondateur du mouvement En marche ! Pour faire avancer l’économie française et augmenter la courbe de l’emploi, Emmanuel Macron veut « transformer le CICE en allègements de charges pérennes […] Nous aiderons les entreprises à embaucher en baissant les cotisations sociales employeurs de 6 points en remplacement du CICE, et jusqu’à 10 points au niveau du SMIC : les employeurs économiseront près de 1 800 euros par an et par salarié au SMIC, 2 200 euros par an pour un salarié payé 3 000 euros bruts par mois. Nous réduirons les cotisations payées par les salariés, par les indépendants et par les fonctionnaires. »

Le candidat propose notamment de :

  • Mettre en place des Instruments de conseil aux petites entreprises, permettant d’accompagner et d’aider les TPE/PME dans les principales étapes de la gestion de leurs ressources humaines.
  • Mettre en place un site Internet unique rassemblant la réglementation pour les entreprises. Une plateforme unique qui donnera à chaque TPE ou PME les obligations légales et conventionnelles qu’elle doit respecter en fonction de sa situation. Les réponses fournies en ligne seront valables face à l’administration.
  • Faire baisser le chômage à 7 %, sans retour des menaces inflationnistes.
  • Etendre l’accès au régime fiscal de la micro-entreprise, supprimer les charges des micros entreprises (auto-entrepreneurs) à la première année, doubler les plafonds pour pouvoir bénéficier du régime fiscal de la micro entreprise.

Les promesses de campagne d’Emmanuel Macron sur https://en-marche.fr/

 

melenchon Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon présente une série de mesures concernant l’emploi et l’économie, il veut « étendre à toutes les entreprises l’obligation d’adopter un plan ou un accord d’entreprise contre les inégalités de salaires et de carrière. Faciliter la requalification de certains auto-entrepreneurs en contrat de travail salarié. »

Voici en quelques lignes ce que propose le candidat :

  • Remettre à plat l’ensemble des aides publiques et exonérations d’impôt ou de cotisation accordées aux entreprises, évaluer leur efficacité, et revenir sur les aides antisociales et anti-écologiques.
  • Créer une Sécurité sociale professionnelle pour la continuité du revenu en cas de perte d’emploi ou de retrait d’activité professionnelle.
  • Imposer les Français résidant à l’étranger, une taxation différentielle permettant de soumettre chaque citoyen français aux impôts français quel que soit son pays de résidence.
  • Moduler l’impôt sur les sociétés selon l’usage des bénéfices, pour encourager l’investissement en France : un taux réduit pour les bénéfices réinvestis en France, un taux plein pour les bénéfices distribués aux actionnaires.

Vous pouvez visualiser tout le programme de Jean Luc Mélenchon  via le lien suivant https://laec.fr/sommaire

Que disent-ils sur la taxation des bénéfices pour mon entreprise ? Le détail des propositions.7787182424_marine-le-pen-francois-fillon-emmanuel-macron-jean-luc-melenchon-et-benoit-hamon

Un bref comparatif des opinions des candidats sur la question de l’impôt sur les sociétés. En France les bénéfices des entreprises sont taxés à 15 % en deçà de 38 120 euros, et à 33,33 % au-delà.

  1.  Marine Le Pen “Créer un taux intermédiaire à 24 % (au lieu de 33 %) pour les PME. Maintenir le dispositif à taux réduit à 15 % de l’impôt sur les sociétés pour les TPE-PME.”

  2.  François Fillon “Alléger l’impôt sur les sociétés (IS) pour renforcer la compétitivité de nos entreprises et la création d’emplois en France. Un taux qui sera diminué progressivement pour atteindre environ 25% au terme du quinquennat.”

  3.  Emmanuel Macron “Nous baisserons l’impôt sur les sociétés de 33,3 % à 25 % pour rejoindre la moyenne européenne. En échange, nous défendrons au niveau européen une harmonisation des bases et une convergence du taux de l’impôt sur les sociétés pour éviter une course au moins-disant.

  4.  Jean-Luc Mélenchon “Moduler l’impôt sur les sociétés selon l’usage des bénéfices pour encourager l’investissement en France : un taux réduit pour les bénéfices réinvestis en France, un taux plein pour les bénéfices distribués aux actionnaires.”

  5.  Benoît Hamon “Moduler l’impôt pour favoriser les entreprises qui réinvestissent leurs bénéfices ou font le choix d’adopter un modèle d’intérêt général.

 

Pour savoir OÙ et COMMENT voter en France RDV sur le site du service public

Pour tous les citoyens basés à Londres, des bureaux de vote sont mis à disposition pour nous accueillir de 8h00 à 19h00. Toutes les infos sont à retrouver sur le site de l’Ambassade 

Comment-voter_largeur_760

Voilà je suis prête à remplir mon acte citoyen, j’espère que vous aussi. C’est à nous de décider à présent.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s